Retrouvez moi sur les réseaux sociaux !

Siem Reap et les incroyables temples d’Angkor en 3 jours!

Angkor : Le moment tant attendu par tous voyageurs au Cambodge. Voici quelques astuces pour passer un bon séjour à Siem Reap en essayant de se faufiler dans cette masse de touristes venus des quatre coins du monde tout en découvrant la culture et les traditions ancestrales du peuple khmer: l’artisanat local et la vie si particulière des habitants des villages flottants du grand lac Tonle Sap. Comptez un peu moins d’une semaine pour découvrir cet univers surprenant que vous serez loin d’oublier !

Il est bon de préciser que la ville de Siem Reap n’a aucun charme, dénuée de toutes traditions. Tous les commerces sont tournés vers le tourisme : boutiques, tuk-tuk, hôtels, restaurants, bars … une petite ville sans réelle identité où les khmers viennent trouver l’eldorado du dollars.

Angkor est le nom donné à cette région du Cambodge qui fut la capitale de l’Empire khmer du 9ème au 15ème siècle. Un ensemble de mystérieux temples niché en pleine jungle nous offrant un extraordinaire témoignage de la culture khmère. Un peu plus d’un cinquantaine de temples majeurs sont localisés à proximité, autant dire que c’est un passage incontournable de votre séjour au Cambodge !

Des circuits « classiques » sont effectuées par les tuk-tuks mais vous serez loin d’être seul pour profiter des ambiances magiques offertes par ces merveilles. Le meilleur moyen de trouver la tranquillité est de se procurer un pass 3 jours pour consacrer chaque matinée à l’un des principaux temples. Dès l’ouverture du site, vous serez parmi les premiers à pénétrer dans l’enceinte sacrée et aurez le bonheur de savourer pleinement l’ambiance si particulière que développent les bâtiments vieux de 1000 ans.

En priorité, choisissez Angkor Vat, le Bayon et le Ta Prohm pour commencer chacune de vos journées. Ce sont les endroits les plus prisés et vous allez comprendre pourquoi :

Angkor Vat :

Le plus connu mais aussi le plus colossal, il est l’emblème des temples d’Angkor. Il fut construit par le roi Suryavarman II au XIIe siècle en hommage au dieu hindou Vishnou auquel le roi s’identifiait. Ce temple est une représentation du monde selon les croyances religieuses de l’époque : Il est entouré d’une douve d’environ 200m de large symbole de la mer primitive qui encercle la Terre peuplée des hommes. L’édifice central représente le Mont Meru, la montagne mythique du centre de l’univers. Sa structure architecturale est typique des temples khmers et répond à une rigoureuse conception géométrique avec cette forme pyramidale à trois gradins ceinturés de galeries couronnées par cinq tours dont la tour centrale (plus haute) était dédiée à Vishnou : les temples montagne.

En plus d’être le plus vaste monument d’Angkor, il est également réputé pour la finesse d’exécution des milliers de bas-reliefs qui ornent ses murs. De nombreux passages de la mythologie hindoue y sont immortalisés dont la scène du barattage de la mer de lait est certainement la plus célèbre. Les Deva (dieux/à droite) et les Asura (démons/à gauche) se font face et barattent l’océan en tirant alternativement sur le serpent Vâsuki pour extraire l’élixir d’immortalité des fonds marins. Vishnou et Indra (au centre) arbitrent le combat terrible finalement remporté par les Deva. C’est également lors de ce passage que les Apsara font leur apparition dans la mythologie, elles sont représentées sur de nombreux murs d’Angkor Vat. Ce sont des nymphes, des danseuses célestes dont le rôle est de préparer le paradis pour les divinités et de veiller à l’harmonie de l’Univers.

Bayon :

Il est situé dans l’enceinte d’Angkor Thom, la plus grande ville au monde à l’époque moyenâgeuse. Il comporte également de nombreux bas-reliefs décrivant les guerres victorieuses des khmers sur plus d’1 km avec 11000 personnages ! Mais ce sont ses tours qui en font le charme : à sa construction au XIIe siècle, il comptait 54 tours surplombées par 4 visages sereins d’Avalokiteshvara  le seigneur qui observe. 216 visages (chiffre sacré) géants orientés en direction des points cardinaux illustrant les vertus de Bouddha : sympathie au Sud, pitié à l’Est, humeur égale au Nord et égalité à l’Ouest. Il ne reste aujourd’hui que 37 tours, mais la centaine de visages aux yeux clos donne une ambiance incroyable quand on s’y promène. C’est un endroit magique au lever ou coucher de soleil quand les lumières et les ombres changent, on a comme l’impression d’être observé par ces statues de grès vieilles de presque 1000 ans.

Ta Prohm :

Ce temple est l’un des plus charmant du site d’Angkor. Les racines tentaculaires des gigantesques fromagers (arbres) soutiennent les murs en ruines, les arbres et la pierre ne font maintenant plus qu’un. Bâti en 1186 en l’honneur de la mère du célèbre roi Jayavarman VII, vous avez certainement déjà vu ce temple dans le film Tomb Raider! Les locaux ont d’ailleurs renommé l’arbre aux racines les plus impressionnantes en: Tomb Raider Tree (arbre en anglais).

Laissé abandonné à la nature, dans le dédale des allées on a la sensation d’être un explorateur. La visite laisse sans voix, on se laisse prendre entre l’irrationnel et l’étrange. Dans le parc de 60 hectares situé après la 5ème enceinte, vivaient 12640 khmers dont 18 grands prêtres, 2740 officiants, 2232 assistants et 615 danseuses, tous à la disposition du roi (indications d’une stèle). Une réelle ville composée par ce personnel  dont on imagine le quotidien en s’y laissant flâner.

Dès le milieu de la matinée les groupes investissent les temples au pas de course et « brisent » l’atmosphère si originale des lieux. Si comme moi, vous préférez visiter des endroits dont l’ambiance authentique ne se retrouve pas compromise par des cars complets de touristes pressés, je vous conseille vivement de partir à la découverte de temples un peu plus éloignés pour occuper vos après-midi : Beng Mealea, Banteay Srei et Kbal Spean la fameuse « rivière aux mille Linga ».

Beng Mealea :

Situé à une soixante km d’Angkor, ce temple n’est jamais pris d’assaut par les groupes. C’est l’un des derniers temples à être livré à la jungle. Certaines parties sont recouvertes d’une épaisse végétation, d’autres sont en ruine et parfois, entre les énormes racines, apparaissent des bas-reliefs d’une finesse exceptionnelle contrastant avec ce chaos général. C’est ici que le film « deux frères » de J-J Annaud (2004) fut tourné. Pour les besoins du film, le réalisateur édifia une large passerelle de bois permettant de circuler librement dans le monument sans le dégrader.

Vous découvrirez en-vous cette sensation d’être le premier, d’être celui qui a découvert ce temple ! Pour entrer , vous devez vous créer un passage dans les blocs de grès gisant au sol suite à des effondrements. Prenez une lampe frontale et partez explorer les longues salles sombres peuplées de lianes dont les murs vous révéleront leurs trésors cachés. Le déplacement en tuk-tuk (3h A/R) et la visite (2h) occuperont un après-midi complet.

Les deux visites suivantes se regroupent et sont situées au nord d’Angkor, la plus éloignée est celle de la « Rivière aux mille Linga » et dont les dernières entrées se font à 15h30. L’objectif est donc de se rendre en premier le long de cette rivière sacrée pour ensuite visiter Banteay Srei la « Citadelle des femmes » construit dans ce grès rose si particulier sur votre chemin retour.

Kbal Spean « la rivière aux mille Linga » :

Le fond de ce cours d’eau qui alimentait les rizières d’Angkor a été sculpté du X au XIIIe siècle en raison d’un pont naturel formé de plaques de grès propice à l’établissement d’un site sacré. Les divinités immortalisées dans la roche bénissent l’eau, les Yoni (carré ouvert symbole féminin) et les Linga (phallus) sont ici des symboles de fertilité, garantissant ainsi une production massive en riz pour les habitants d’Angkor. La rivière se termine en petite cascade sous laquelle on peut prendre une « douche », attention à la glissade !

Banteay Srei :

Comme la rivière voisine, de nombreux pillages ont été malheureusement constatés ici ces 20 dernières années. Les ornements  taillés dans le grès rose et dur sont dans un bon état de conservation et ont fait la renommé du site. L’attention est particulièrement retenue par les linteaux dont la finesse des bas-reliefs mettant en scène les divinités hindoues comme Indra ou Shiva représentés ici dans des mythes de la religion polythéiste.

La région de Siem Reap dispose d’autres merveilles à découvrir : l’incroyable vie flottante sur le lac Tonle Sap et le travail des « Artisans d’Angkor » qui permet aux jeunes diplômés d’apprendre les méthodes traditionnelles de fabrication de la soie et de sculpture sur bois et grès, remettant ainsi à l’ordre du jour des gestes vieux de 1000 ans.

Le village flottant de Chong Kneas :

L’idéal si vous faites une indigestion archéologique et que vous désirez faire une pause dans la visite des temples. Chong Kneas se situe au sud de Siem Reap, le long du grand lac. Vous devrez louer un bateau pour y accéder et ce n’est pas donné, le prix fixé par une coopérative locale s’élève à 10 $ par personne. Choisissez la fin d’après-midi pour vous y rendre, les groupes affectionnent la visite du village et c’est l’unique moyen de découvrir correctement cette originale vie.

L’école des artisans d’Angkor :

Les années noires causées par les khmers rouges ont disséminé le traditions ancestrales chères au peuple cambodgien depuis l’époque d’Angkor. Fondée en 1992 par le financement du ministère de la jeunesse cambodgien et d’institutions françaises, l’école accueille 1200 élèves âgés de 18 à 25 ans. Après avoir passé un test d’aptitude dans leur village,  ils suivent un enseignement de sculpture ou de confection de soie allant de 6 à 8 mois en fonction de leurs capacités et reçoivent un salaire mensuel de 24$.  Leurs travaux sont ensuite vendus dans des boutiques officielles Artisans d’Angkor répondant aux critères de commerce équitable. Les locaux se visitent de 7h30 à 17h30 et vous pourrez acheter votre souvenir équitable dans leur boutique. A 9h30 et 13h30, une navette gratuite part d’ici pour rejoindre leur ferme séricicole où vous observerez tout le processus de la fabrication de la soie : culture des mûriers, nourrissage des vers, teinture et tissage de la précieuse étoffe. (L’école se situe exactement où elle est indiquée sur le plan ci-dessous.)

Voilà un bon nombre d’informations qui, je l’espère, vous aideront à passer un agréable séjour. N’oubliez pas de prendre votre temps pour savourer chaque ambiance et chaque rencontre qui se présenteront sur votre chemin !

Dernière mise à jour par le .


Commentaires

  • mayeur
    avr 20, 2013 at 21 h 52 min Reply

    Julien,votre présentation est top ,trés soignée et surtout trés bien documentée:je suis allée 8 fois au Cambodge et j ai pris du plaisir à parcourir votre site.Je ne connais pas bien le coin des iles (Tonsay était trés rustique lorsque j y suis passée) et je prévois donc une escapade bulle dans les iles .Encore merçi pour ces moments par ce samedi soir venteux (et le vent ,en Avignon,ce n est pas une légende °,

  • Florian
    jan 19, 2014 at 16 h 29 min Reply

    Pour une visite tranquille, je conseille de visiter les temples en VTT (mais c’est pas bon pour la chaleur et la transpiration !)

Laisser un commentaire


Copyright 2011 - 2014 jaimelemonde.fr

Ce site est développé sur wordpress avec un thème de beantowndesign.com