Des voyages 100% partage !

Les Guatémaltèques en 5 Polas & Mains !

L’Amérique latine. Ses couleurs, ses paysages surprenants et ses sonorités ensoleillées… J’avais oublié !

Ma seule expérience remonte à 2009 et un court voyage au Pérou.

En sept ans, je ne suis jamais retourné dans ces terres éloignées où l’on parle espagnol. Il était temps de penser à ce coin du monde riche en Histoire et en traditions : direction l’Amérique centrale et la découverte du Guatemala !

Bienvenue chez les mayas !

Les tenues colorées des femmes sont immanquables ! D’une région à une autre, les motifs et teintes varient en fonction de l’ethnie maya dont les guatémaltèques font partie. Maria est tisseuse, elle reproduit avec minutie les gestes enseignés par sa mère pour confectionner les fameuses étoffes traditionnelles.

Un peu partout dans le pays, il n’est pas rare de rencontrer une tisseuse installée autour de son métier. Mon endroit favori pour les observer : les villages voisins de Santa Catarina et San Antonio situés sur les rives du lac Atitlan, non loin de Panajachel.

#DesPolasEtDesMains au Guatemala 5

Plus loin dans les terres de l’Altiplano, il est possible de rejoindre des villages dans lesquels hommes et femmes portent encore les tenues traditionnelles ! Que ce soient les enfants ou leurs parents, tous portent des vêtements identiques. C’est assez amusant de voir tous ces pantalons rouges avec de fines rayures déambuler dans la rue principale de Todos Santos Cuchumatán !

On pourrait facilement imaginer un folklore touristique mais je peux te garantir que non. Rares sont les voyageurs qui poussent jusque ici. Le groupe maya « Mam » conserve son identité culturelle et respecte les coutumes ancestrales, ils vivent dans une grande simplicité. Voici Bernardino Mendoza, le doyen du village de Tzunul. Il a passé la majorité de sa vie à cultiver du café et du maïs avant de transmettre ses terres à la génération suivante.

#DesPolasEtDesMains au Guatemala 3

Je ne pouvais refuser à Bernardino d’offrir une photo à sa femme ! Un par un, pour un couple ce n’est pas une si bonne idée. J’en ai donc profité pour les faire pauser ensemble : deux p’tits vieux amoureux, assis côte à côte, Bernardino passant le bras autour du coup de sa bien aimée (photo en « une » de l’article)… Je sais maintenant qu’au village de Tzunul chez les Mendoza, il y a quelques polas accrochés au mur.

#DesPolasEtDesMains au Guatemala 1

Des jeunes qui essayent de s’en sortir, le pays n’en manque pas. L’école n’est pas obligatoire au Guatemala mais ici à Todos Santos, la majorité des jeunes s’y rend quotidiennement. Les salles de classe servent aux petits le matin (école primaire) et aux plus grands l’après-midi (secondaire), faute d’avoir deux bâtiments distincts. Des conditions loin d’être idéales mais la motivation ne manque pas.

Maria souhaite poursuivre les études pour devenir institutrice dans son village natal, non pas comme une grande partie de ses amis qui souhaitent rejoindre leur eldorado : les Etats-Unis.

#DesPolasEtDesMains au Guatemala 4

Le dimanche, c’est église et journée en famille ! Pascual n’a pas eu d’autre choix que de s’occuper des caféiers ce matin là, la récolte approchant il ne s’est pas rendu à la messe dominicale. Il a fait le plus vite possible pour retrouver sa femme et son fils avec qui il va passer le reste de la journée : c’est une tradition. Leur programme ? Se promener non loin du village de San Martin tout en rendant visite à des amis et membres de la famille.

Un peu plus loin du circuit classique, on visite un autre Guatemala ancré dans les traditions. L’esprit de Famille, l’importance de la Terre et une forte Spiritualité. Ce sont les principales valeurs que j’ai observées lors de mes précédents voyages en Asie et Afrique. Ici aussi, j’ai retrouvé cet esprit soudé dans les villages où tout le monde se connaît et se dit « Hola » en souriant. Un savoir-vivre ensemble qui est toujours agréable à découvrir.

#DesPolasEtDesMains au Guatemala 2

En prenant le temps d’aller vers les gens (tout en brisant la glace) avec quelques mots d’espagnol, il n’est pas compliqué de faire des rencontres au Guatemala. Si tu ne parles pas la langue, je te conseille de prendre quelques leçons avant de partir sans quoi ce sera vraiment compliqué…

Dernière mise à jour par le .

,

Commentaires

  • Anne
    Mar 5, 2016 at 14 h 27 min Reply

    Il faut vraiment que j’apprenne un peu l’espagnol!!!

    1. Julien
      Mar 6, 2016 at 16 h 08 min Reply

      Je me dis la même chose, faut vraiment avoir un bon niveau de vocabulaire…

  • Curiosités à NY
    Mar 3, 2016 at 17 h 29 min Reply

    Comme j’ai hate d’y être ! Tes articles vont me mettre dans l’ambiance d’ici la 🙂

  • Jérémy Marie
    Mar 3, 2016 at 6 h 37 min Reply

    Ah, je ne m’en lasserai pas! Elle est vraiment géniale cette série « Des Polas & des Mains »!

    1. Julien
      Mar 3, 2016 at 12 h 14 min Reply

      Merci Jérémy, c’est sympa !

Laisser un commentaire


Copyright 2011 - 2016 jaimelemonde.fr

Ce site est développé sur wordpress avec un thème de beantowndesign.com