Des voyages 100% partage !

Haputale, mon coup de cœur de la région du thé

la Région montagneuse

Ton voyage au Sri Lanka aurait un goût d’inachevé si tu ne visites pas la région du thé, plus connue sous le nom de région montagneuse. Ce serait dommage de résumer cette partie du pays (au centre de la moitié sud de l’île) à ses paysages. Les expériences à vivre dans les environs sont nombreuses :

Le « périple » en train au départ de Kandy menant au village d’Haputale vaut le détour à lui seul (en sens inverse également). Les courbes vertes formées par les théiers en terrasse à flanc de colline sont un délice visuel. Les cueilleuses d’origine tamoule sont ultra-attachantes même si elles ne sont pas toujours souriantes au premier contact. Les usines de thé centenaires dans lesquelles presque rien n’a changé. Les petits temples hindous et leurs statues aux couleurs criardes…  Tu dois absolument y aller !

Passe au moins 2 journées dans cette région.

Tu l’as certainement déjà ajouté à ton programme, le voyage en train à travers les plantations de thé est exceptionnel. Bien souvent tu liras que le trajet Kandy > Ella est à vivre. Ella est un village qui a perdu une grande partie de son charme avec le développement touristique.

Le village d’Haputale dans lequel je te propose de t’arrêter est situé avant Ella sur la même ligne, tu verras donc les mêmes paysages. Il n’y a que les 10 derniers % du trajet que tu ne feras pas. Mieux vaut privilégier une étape plus tranquille et authentique qu’Ella : direction Haputale.

mes expériences à Haputale

J’y suis passé en 2012 et 2015, c’est un de mes endroits préférés au Sri Lanka ! Le village en lui-même n’a rien de « fou », c’est la tranquillité et l’authenticité que je viens chercher ici. J’y retourne fin octobre, j’ai hâte de redécouvrir ce coin du pays avec un nouveau regard.

La « belle » vidéo :

La vidéo « fun » (au smartphone) :

La carte :

Arrive par le train en milieu d’après-midi

C’est le moyen de transport le plus agréable pour rejoindre Haputale. Entre les paysages, les locaux très accueillants et curieux, les « vadai vadai vadai » des vendeurs ambulants… Tu auras de nombreux souvenirs de ce trajet. Attention, les trains sont bondés les jours de pleine lune (poya).

Dès la descente du train, je te propose de prendre un raccourci pour rejoindre la guest-house : marche le long des rails tel un local et demande ton chemin (plan du chemin sur la carte) !

IMG_5103 copy

Loge chez les Amarasinghe

A Haputale, j’ai toujours séjourné chez Amarasinghe Guest-House. C’est l’une des plus vieilles guest-houses du pays, ouverte dans les années 70 ! Le papa, que j’ai rencontré lors de mes deux premiers séjours est maintenant décédé, Sam (en t-shirt vert) a pris la relève de ses parents.

Je me fais un plaisir de le retrouver prochainement. Il a refait les chambres à neuf sans changer les tarifs, ne cherche pas plus loin pour ton séjour : c’est LA BONNE ADRESSE pas chère !

Retrouvailles - Voyage au Sri Lanka (5)



Booking.com

Visite le village

Comme je te le disais, c’est l’authenticité de la vie locale que tu trouveras ici. Il n’y a pas de restaurant « touristique », mais des adresses bien connues des villageois. Sur la carte, je t’ai indiqué les endroits où tu trouveras de quoi manger et/ou faire quelques courses. Il y a tout ce dont tu as besoin, tu ne regretteras pas cette étape plus éloignée du tourisme classique.

Si tu passes plus de deux jours sur place, n’hésite pas à visiter le monastère bénédictin : un lieu que tu ne t’attends pas à retrouver ici !

IMG_5045 copy

P1010671 copy

Rejoins le Lipton’s seat en tuk-tuk

En fonction de la saison, la météo varie énormément. Tu noteras facilement la différence sur les photos entre mars (ciel bleu) et septembre (gris). Je ne m’attends pas au grand soleil pour fin octobre, je te dirais ça à mon retour.

Il y a 16 km à parcourir jusqu’au fameux point de vue là où Sir Lipton aimait prendre son thé matinal. Plus tôt tu partiras, moins tu te retrouveras sous un grand soleil ou sous la pluie pour ton trajet retour. Si tu demandes à ta guest-house un tuk-tuk pour 7h du matin, le prix devrait être de 1000 roupies (5,50 €) pour t’y déposer. Bien entendu, si tu vas en ville et négocies, tu peux trouver pour 800 roupies (1€ de moins). Autant ne pas t’embêter et faire appel aux services de la guest-house.

Haputale - Voyage au Sri Lanka (24)

Haputale - Voyage au Sri Lanka (8)

Déguste un thé au Lipton’s seat

Tu verras, ce thé aura une saveur totalement différente des autres : face à un si beau panorama, tout devient meilleur ! Pense à rejoindre la petite plateforme pour bien profiter de la vue. J’adore y rester une petite heure, à observer chaque détail avant que les nuages ne recouvrent la vallée ou que le soleil ne devienne trop assassin.

Haputale - Voyage au Sri Lanka (1)

Haputale - Voyage au Sri Lanka (2)

Randonne à travers les plantations jusqu’à l’usine

C’est ce que je préfère par dessus tout : me promener librement en empruntant les chemins des cueilleuses. Il y a environ 5 km jusqu’à l’usine de Dambatenne, et il me faut toujours plusieurs heures pour faire le trajet. Je m’arrête régulièrement pour m’imprégner de l’ambiance si dépaysante, pour faire des photos et bien entendu pour rencontrer les cueilleuses d’origine tamoule.

IMG_0561 copy

P1010594 copy

Rencontre les cueilleuses sur le chemin

Ne sois pas surpris si la première approche n’est pas simple. Ces femmes sont payées au rendement, c’est à dire au nombre de kilogramme qu’elles ont cueillis. Il y a toujours des « contremaîtres » qui les surveillent et les touristes ne sont pas toujours appréciés.

Ce n’est pas compliqué pour créer contact, il te suffit d’être armé d’un grand sourire et d’un peu de vocabulaire tamoul. Avec des « bonjour, comment allez-vous ? » tu verras que tout devient plus simple. Les visages deviendront naturellement plus amicaux et tu découvriras à quel point les cueilleuses sont curieuses !

Haputale - Voyage au Sri Lanka (4)

Je n’aime pas payer pour les photographier, je préfère leur offrir un souvenir (une photo polaroid par exemple). Je sais qu’elles ne gagnent presque rien et qu’elles vivent dans des conditions parfois difficiles, je préfère partager un moment d’authenticité que de l’acheter.

Détail important, si la prise de photo conclut la rencontre il n’y aura pas de problème. Je veux dire par là que ton appareil est rangé dans un sac et que tu as privilégié la discussion et découverte de leur dur métier avec les cueilleuses et tu ne les photographieras qu’au moment de les quitter pour immortaliser le souvenir. Avec un peu de tact et de diplomatie, ça se passe toujours bien.

Quelques mots de tamoul

Bonjour Vanakkam | Au revoir Poyvituvarukiren (Réponse Poyvituvarungal) | Oui Amam| Non Illai | Merci Nandri | Comment allez vous ? Celakkiyama ? | Quel est votre nom ? Ungal peyar yenna ? | Je m’appelle (Julien) Yen peyar (Julien) | Où est (l’hôtel) ? (Hotel) yenge ? | Quel est le prix ? Yenna vilai ? | C’est très cher Anda vilai mikavum adikum | Je veux (un thé) (Ti) Vendum | Je ne comprends pas Puriyadu | Monnaie Punam | Temple Kovil

Haputale - Voyage au Sri Lanka (3)

Haputale - Voyage au Sri Lanka (19)

Haputale - Voyage au Sri Lanka (9)

Haputale - Voyage au Sri Lanka (10)

Assiste à la pesée de la cueillette

C’est le moment où toutes les cueilleuses se réunissent le long d’un chemin. Les contremaîtres équipés de balances les attendent. Chaque cueilleuse pèsera sa récolte, le poids sera noté sur sa feuille de travail et sur le registre du « surveillant ». Elles seront ensuite payées en conséquence. Pour être plus précis, ça ne dépasse pas les 4€ par jour pour 20 kg de feuilles cueillies manuellement.

Ce n’est pas un spectacle, et généralement les contremaîtres n’aiment pas trop que l’on s’approche. Mais c’est tout simplement la dure réalité, nous permettant de connaître l’envers du décor. Après, ton thé n’aura plus la même saveur…

Haputale - Voyage au Sri Lanka (6)

Haputale - Voyage au Sri Lanka (7)

P1010604 copy

Haputale - Voyage au Sri Lanka (5)

Visite l’usine de Dambatenne (100% vintage)

Rien n’a changé ou presque depuis la mise en service de l’usine il y a un siècle ! Les machines d’époque fonctionnent à merveille, elles sont bichonnées et entretenues pour que la production de thé ne s’arrête jamais. Tu pourras découvrir toutes les étapes de transformation des feuilles pour obtenir la poussière finale, classée en fonction de différents grades qui te seront expliqués. J’ai fait la visite deux fois et y retourne pour une troisième lors du prochain voyage : j’adore l’odeur et l’ambiance de cet endroit. On voyage aussi bien dans les papilles que dans le temps !

Une fois la visite terminée, n’hésite pas à jeter un œil au petit temple hindou situé juste en face et à déguster quelques vadai au petit stand de nourriture devant le parking de l’usine. De là, des bus rejoignent le village mais il y a encore plus sympa : fais du stop pour qu’un camion et ses ouvriers te ramènent à Haputale ! Tu grimperas à l’arrière du camion sur les sacs de thé, une expérience amusante et originale pour conclure ton aller-retour au Lipton’s seat.

usine de thé Lipton's seat

Haputale - Voyage au Sri Lanka (12)

Haputale - Voyage au Sri Lanka (13)

Haputale - Voyage au Sri Lanka (22)

Haputale - Voyage au Sri Lanka (23)

Rejoins le village des cueilleuses tamoules

S’il te reste encore des jambes pour marcher, je te propose de rejoindre un petit village tamoul perdu en pleine colline (c’est indiqué sur la carte plus haut). Prévois 3 bonnes heures pour faire l’aller retour en partant d’Haputale, donc ne part pas trop tard et prévois une lampe si tu ne le sens pas.

Ce sera l’unique occasion de partager un bon moment avec la communauté tamoule si tu ne voyages pas dans le nord de l’île. J’adore offrir du café aux cueilleuses de thé, échange de bon procédé ! Je prends du café soluble (elles adorent mais ne peuvent se le payer) et échange du café (qu’elles conservent soigneusement) contre un bon thé chez elles.

Peu de voyageurs s’intéressent à cette communauté (minoritaire et exploitée), ils sont pourtant eux aussi très accueillants ! Si un contremaître te demande ce que tu fais là, tu n’as qu’à lui répondre que tu t’es perdu. Les villages appartiennent aux propriétaires des plantations, les cueilleuses sont ainsi surveillées 24/24 (même au village). Ces mêmes propriétaires préfèrent cacher cette exploitation abusive aux touristes, et cherchent à limiter notre contact avec les tamouls. N’hésite pas, tu ne risques rien et vivras un autre moment authentique exceptionnel !

Haputale - Voyage au Sri Lanka (20)

Haputale - Voyage au Sri Lanka (25)

Haputale - Voyage au Sri Lanka (21)

Haputale - Voyage au Sri Lanka (11)

Alors, tu as aimé Haputale ?

Dernière mise à jour par le .

, , , , , ,

Laisser un commentaire


Copyright 2011 - 2016 jaimelemonde.fr

Ce site est développé sur wordpress avec un thème de beantowndesign.com